DIGITAL DEMOCRACY - MAÏLYS VAN DE PUT

D’ANTIQUES MATIÈRES POUR UN NOUVEL ART

pp

On pourrait qualifier l’œuvre de Maïlys Van de Put d’art trash anobli, mêlé d’éléments issus de la sculpture classique. Pour cette œuvre, l’artiste a utilisé des fers à béton pour la structure de base, du fil de cuivre pour les branches et les racines, et des circuits imprimés pour l’écorce et les feuilles. L’éclat du métal et la translucidité des circuits imprimés créent un jeu de lumière abstrait. Comme dans la plupart de ses autres créations, elle aborde ici le thème de l’écoproblématique et des conséquences de la colonisation sur la société contemporaine.


Vernissage  pendant PIXELPARCOURS, 30/03/2019, à partir de 18:00 dans le patio (expo).